«Il comprend tout de suite de quoi on parle», ajoute l'avocat. Selon Mediapart, ce mystérieux «correspondant» désigne «une taupe active de Nicolas Sarkozy dans les rouages de l’Etat.»