Prédateur de la liberté de la presse lorsqu'il fut Président de la Haute Autorité des Médias (HAM), Modeste Mutinga Mutuishayi peut-il évoquer la liberté d'expression pour son journal Le Potentiel et continuer à siéger au perchoir du Sénat comme Rapporteur pour le compte de Joseph Kabila ? S'il a une bribe de conscience il doit démissionner et assumer illico presto ce que son journal écrit, et donc adieu les oripeaux du pouvoir. S'il ne démissionne pas ce qu'il prend les Congolais pour des nigauds et dupes. Or les enfants de Kimbangu ne sont pas dupes ! On ne peut servir deux maîtres à la fois: Dieu et Mammon. Or le Mammouth joséphiste, Modeste Mutinga mutuishayi a choisi le camp de la traîtrise contre sa patrie, le camp du pouvoir dictatorial, le camp de l'argent du sang, le camp de l'usurpation et de l'imposture...qu'il assume son choix !