Certes, il n'est pas facile de quitter le pouvoir de son propre gré quand on arrive au sommet d'un Etat riche comme la République démocratique du Congo et qu'on a eu à exercer de petits boulots ingrats dans sa jeunesse pour survivre: chauffeur taxi à Dare salam, vendeur des œufs bouillis "Momemi Maki", kadogo avec kalachnikov...Alias Joseph Kabila et ses applaudisseurs ventripotents veulent emmener le Congo dans le bas fond de l'histoire.

Le Congo est déjà sur une pente extrêmement dangereuse avec la misère de la population, la corruption généralisée et les diverses crises enchevêtrées par le régime d'occupation, d'usurpation et d'imposture !