Conclusion… La participation de tous les acteurs importants de la vie politique dans les processus de décision est très importante. Elle permet de créer un sentiment d‘acceptance. Le résultat d‘un vote populaire, dans les urnes, repose ainsi sur une forte légitimation démocratique.

Pour le Conseil fédéral et pour le Parlement, l‘exercice de la démocratie directe n‘est pas toujours facile. Au moyen des initiatives populaires, les citoyens peuvent obliger le gouvernement et l‘Assemblée fédérale à traiter des thèmes délicats.

L‘initiative "Contre l‘immigration de masse", acceptée le 9 février, le démontre.

Mais je crois que le système politique suisse est capable, à terme, de digérer les décisions du peuple. Même si, au premier coup d’œil, elles peuvent sembler „révolutionnaires“. C‘est le rôle des autorités de chercher des solutions, lorsqu‘il s‘agit de mettre en oeuvre les décisions populaires.

C‘est ce que fait le Conseil fédéral, qui est au service du peuple. Et nous, à la Chancellerie fédérale, c‘est notre rôle de soutenir le Conseil fédéral dans ce travail. Vous l‘aurez compris: les Suisses sont très attachés à leur système de démocratie directe et aux instruments que sont les initiatives populaires et le référendums!

Je vous remercie de votre attention.

Corina Casanova, Chancelière fédérale