"Allô, c'est Jean-Claude Muyambo, je suis à Kikwit" ! Fieffé menteur le fameux "Ami des animaux-440ha" se cache à Lubumbashi !

"Allô, c'est Jean-Claude Muyambo, je suis à Kikwit" ! Fieffé menteur le fameux "Ami des animaux-440ha" se cache à Lubumbashi !

Le pot aux roses vient d'être découvert ! L'épouse du cabotin Jean-Claude Muyambo est juge présidente au parquet de Lubumbashi. C'est cette complicité qui explique la spoliation à grand échelle de celui qui s'est autoproclamé avocat et n'a jamais gagné aucun procès. C'est "Jojo" qui fait disparaître des plaintes et documents contre son spoliateur de mari au parquet. Une vraie mafia: Jean-Claude Muyambo spolie, "Jojo" la protège !

Jean-Claude Muyambo "Joe Dalton"

Depuis le décès le 12 juin dernier de Papa Paul Mujinga Kalala pour kidnapping, maltraitance et emprisonnement à la prison de Kassapa par le cabotin-spoliateur Jean-Claude Muyambo, papa Paul Mujinga Kalala qui repose désormais au cimetière de Kasungami côté commune Katuba à Lubumbashi, laissant dans la détresse, une veuve Mama Jeanne Kalume Kasongo et treize enfants. Papa Paul Mujinga Kalala n'était pas propriétaire mais gardien de la parcelle de Mama Théthé spoliée par Jean-Claude Muyambo. Coup de théâtre pour se soustraire des convocations de la justice, en bon fieffé menteur, Jean-Claude Muyambo se cache dans son "Muyambo Park" 440 ha mais répond au téléphone qu'il est à "Kikwit" dans la province du Bandundu. Et lorsqu'on se rabat sur les téléphones de ses avocats: Maître Akim: 00243813238370 et Michel: 00243818084292,c'est la même chanson. Un spoliateur est comme pyromane, il est pagailleur par nature, il fout la pagaille. Jean-Claude Muyambo dans sa spoliation effrénée à Lubumbashi a déjà un mort dans sa conscience.

 

Jean-Claude Muyambo "Joe Dalton"

Il se croit tout permis à Lubumbashi dans le Katanga. Fieffé menteur, Jean-Claude Muyambo, spoliateur

Signalons que le 4 février 2014, Papa Paul Mujinga Kalala n'était pas kidnappé seul. Il y a aussi Papa Gaby Kynugu Mukalay victime du kidnapping de Jean-Claude Muyambo. C'est sous la torture qu'on a arraché la signature à Papa Gaby Kyungu Mukalay afin que Jean-Claude Muyambo en devienne propriétaire. D'ailleurs à la mort de Papa Paul Mujinga Kalala à la prison de Kasapa, pour faire diversion Papa Gaby Kyungu Mukalay a été déplacé de la cellule 11 à celle du N°1. C'est "Jojo" la juge présidente et épouse de Jean-Claude Muyambo a fait des pressions sur le directeur de la prison de Kasapa, Monsieur Justin Kasuku.

Madame Claude Kabange Mulongo Lukomba, la "Jeanne d'Arc" de la dynastie Mulongo

C'est une femme qui fait peur à Jean-Claude Muyambo. Le terroriste est terrorisé, il vit caché à Lubumbashi mais répond à son téléphone qu'il est à Kikwit.

De manière décomplexée, avec beaucoup de détermination mais surtout en s'inspirant de son père David Mulongo Wakumu Nwa na Leza Diwi dia Ntambo, premier intellectuel, évolué à l'époque coloniale et administrateur de territoire à Malemba-Nkulu dans le Nord Katanga, que Madame Claude Kabange Mulongo Lukomba tient tête à l'un des mafieux de la province: Jean-Claude Muyambo. Homme de paix qui n'a jamais cherché noise à personne, pasteur méthodiste, David Mulongo Wa Kumwa Na Leza Diwi Dia Ntambo aura été toute sa vie un homme pacifique.

Madame Claude Kabange Mulongo Lukomba, est la fille cadette du pasteur. Comme toutes les filles cadettes, elle a été aimée, choyée et gâtée par ses parents. Elle n'a jamais manqué de rien. Peut-elle être impressionnée par un arriviste, opportuniste et situationniste comme le fameux cabotin Jean-Claude Muyambo ? Non.

Elle a organisé un collectif des victimes de Jean-Claude Muyambo, elle a porté plainte en bonne et due forme, avec des victimes, elle a mobilisé les Ong des droits de l'homme, elle vient avec les victimes d'écrire une lettre ouverte à Jean-Claude Muyambo ! A Paris et Bruxelles, ses avocats peaufinent les dossiers.

Nous apprenons que le Général Mbala occupe abusivement une maison spoliée au Quartier Joli City. C'est Jean-Claude Muyambo qui l'a placé dans une maison d'autrui afin de semer la pagaille dans le quartier avec ses soudards.

Les commentaires sont fermés.