A toute vapeur sur le chemin de fer de la Furka !

A toute vapeur sur le chemin de fer de la Furka !

Un machiniste bénévole de l'Association Ligne sommitale de la Furka.

Un chef de gare bénévole de l'Association Ligne sommitale de la Furka.

La ligne de la Furka a failli être démolie. En effet, avec la construction du tunnel de base de la Furka en 1982, elle n'avait plus d'utilité. C'est grâce à une initiative privée qu'elle a pu être conservée. Elle est considérée comme la plus belle ligne ferroviaire de Suisse. Construite en 1925, la ligne sommitale de la Furka longe l'impressionnant glacier du Rhône. De juin à octobre, d'anciennes locomotives à vapeur tirant des wagons originaux partent de Realp, dans le canton d'Uri. Elles empruntent des tronçons à crémaillère, traversent de longs tunnels et des ponts amovibles pour atteindre la gare de Furka, située à 2160 mètres d'altitude. Le train redescend ensuite du côté valaisan en longeant le glacier du Rhône, qui a donné le nom de Glacier Express à la ligne ferroviaire d'origine.

L'entretien et l'exploitation du train a vapeur sont assurés par une association de soutien dont les quelque 7000 membres travaillent à titre bénévole.

De vrais amateurs de trains à vapeur rénovent du vieux matériel ferroviaire pour rétablir une liaison en direction du col de la Furka. Cet ancien parcours avait été abandonné lors de l'ouverture du tunnel de base entre Oberwald dans le canton du Valais et Réalp dans le canton d'Uri. Du charbon, de l'eau et de la fumée, voilà de retour à l'âge d'or du chemin de fer avec la vitesse et le confort (ou l'inconfort!) d'autrefois.

La compagnie du chemin de fer Brigue-Furka-Oberalp jusqu'à Disentis (BFD) dans les Grisons fut fondée en 1910. Les travaux débutèrent en 1911 et le tronçon Brigue-Gletsch fut ouvert en 1915. Mais faute d'argent, les travaux furent arrêtés en 1916 et la société mise en faillite en 1923. Une nouvelle compagnie (FO) fut créée à Brigue et en 1925, elle rachètera les infrastructures et le matériel roulant. Dès 1926 des trains vapeurs Brigue – Disentis purent circuler. En 1930, la nouvelle ligne entre Brigue et Viège a permis de lancer le Glacier Express. L'électrification date de 1939-1942. De 1973 à 1982, la compagnie construisit le tunnel de base de 15,4 km au départ d'Oberwald, ce qui permit l'exploitation de la ligne en toute l'année. L'ancien tracé d'altitude, désaffecté, fut repris en 1987 par une société la DFB (Dampfbahn Furka-Berstrecke).

Freddy Mulongo dans le train à vapeur de la Furka.

Le col de la Furka, situé à côté du glacier du Rhône où ce dernier prend sa source, établit la liaison entre le Haut-Valais et le canton d’Uri, plus précisément Andermatt. Ce col est parcouru par une ligne de chemin de fer à voie étroite et à crémaillère. En 1982, après bien des difficultés techniques et politiques, un tunnel ferroviaire "de base" long de 17 km est mis en exploitation, permettant de relier le Valais à Uri et aux Grisons pendant toute l’année - ce qui n'avait été possible, durant presque 56 ans, que pendant la saison estivale, vu les conditions climatiques. La ligne sommitale, qui franchit le col par un tunnel "de faîte" à 2165m, est en effet recouverte jusqu’à 10 mètres de neige en hiver. Avec la création du tunnel de base, l’ancienne ligne du col a été abandonnée. Dès ce moment un groupe de passionnés décidèrent de réhabiliter ce parcours pour l’exploiter comme chemin de fer touristique. En 1992, un premier tronçon est ouvert et, en 2000, un train à vapeur franchit à nouveau le col depuis Realp et redescend jusqu’à Gletsch. En été 2010 enfin, après quatre années de travaux, la dernière section est réouverte : ainsi les 18 km de la ligne sont à nouveau exploités.

L'ALSF (Association Ligne sommitale de la Furka) a pour but de maintenir cette ligne en exploitation. Chaque année des centaines de bénévoles donnent de leur temps, non seulement pour l’entretien de la ligne, des installations et de tout le matériel roulant, mais également pour son exploitation. L'ALSF est subdivisée en sections. La section Romandie est l'une d'entre elles.

 

Le 12 août 2010 et après de coûteux travaux de remise en état de l'infrastructure, négligée durant les dernières années de son exploitation régulière, la ligne a pu revoir la circulation de trains sur l'intégralité de la ligne sommitale de la Furka. La DFB AG procède maintenant à la maintenance et à la rénovation de la ligne et de son propre matériel.

Les commentaires sont fermés.