Solar Impulse 2 visité par des journalistes étrangers à Payerne en Suisse !

Solar Impulse 2 visité par des journalistes étrangers à Payerne en Suisse !

Le Département Fédéral des Affaires Etrangères DFAE avec Présence Suisse ont organisé pour les journalistes étrangers une visite de Solar Impulse 2 à Payerne.

Le pilote Bertrand Piccard et Freddy Mulongo. Photo Réveil FM International

Plus performant et plus grand que son prédécesseur, Solar Impulse 2 a été conçu pour effectuer en 2015 le premier vol solaire autour du monde.

Pour ce faire, l'aéronef devra pouvoir voler sans carburant avec un seul pilote à bord pendant cinq jours et cinq nuits pour traverser les océans d’un continent à l’autre.

Bertrand Piccard et André Borschberg, deux pilote du nouvel avion solaire monoplace, baptisé Solar Impulse 2. Photos Réveil FM international

Plus large qu'un Boeing 747

Le monoplace solaire possède une envergure de 72 mètres, soit plus qu'un Boeing 747, pour un poids de 2300 kg. Ces dimensions lui permettent d’avoir des performances aérodynamiques et un rendement énergétique supérieurs à tout ce qui s’est fait jusqu’ici. Il est par ailleurs équipé d’un cockpit non pressurisé de 3,8 m3 dont chaque détail a été pensé pour permettre au pilote d’y vivre une semaine.

Ses performances aérodynamiques et son rendement énergétiques sont nettement supérieurs, d'après l'équipe de Solar Impulse. Sans carburant L'avion de Bertrand Piccard et André Borschberg est recouvert de plus de 17'200 cellules solaires. Son cockpit de 3,8 m3 a été pensé pour permettre au pilote d'y vivre une semaine. La cabine n'est toutefois ni pressurisée, ni chauffée. Pour réussir le tour du monde, Solar Impulse 2 devra pouvoir voler sans carburant avec un seul pilote à bord à la fois jusqu'à cinq jours et cinq nuits d'affilée pour traverser les océans. Le premier avion solaire a connu son baptême de l'air en juin 2009. Une année plus tard, il réussissait un vol sans escale de 26 heures.

 

La tentative du premier tour du monde en avion solaire devrait débuter en mars 2015 depuis la région du Golfe Persique. Solar Impulse traversera successivement la Mer d’Arabie, l’Inde, la Birmanie, la Chine, l’Océan Pacifique, les Etats-Unis, l’Océan Atlantique, l’Europe du Sud ou l’Afrique du Nord, pour boucler la boucle en rejoignant son point de départ. Des escales se feront tous les quelques jours pour changer de pilote. Des événements destinés aux gouvernements, aux écoles et universités seront organisés.

 

Il a fallu douze ans de calculs, de simulations, de construction et de tests pour arriver à la présentation de Solar Impulse 2, "l'avion le plus révolutionnaire d'aujourd'hui", relève Solar Impulse dans un communiqué.

Les commentaires sont fermés.