Amener ses chefs coutumiers dans ses bagages pour convaincre les Américains que l'opposition est inexistante au Congo-Brazzaville, que tout le monde est d'accord pour qu'il demeure éternellement, il n'y a que l'ogre du Congo-Brazzaville qui pouvait y penser et le faire. Son fiasco est équivalent au silence complice des médias mensonges coupagistes qui ont tu l'information.