Journaliste en danger-JED: Equateur, le gouverneur de province fait régner la terreur sur les médias !

Journaliste en danger-JED: Equateur, le gouverneur de province fait régner la terreur sur les médias !

Province de l'Equateur (Nord-Ouest) de la RDC. Photo Réveil FM International

Non content d’avoir réduite au silence pendant deux mois, la station E-Radio, un média privé émettant à Bolenge, localité située à 17 Km de Mbandaka, chef-lieu de la province de l’Equateur (Nord-Ouest de la RDC), qui avait osé critiqué sa gestion, le tout puissant gouverneur intérimaire, Sébastien Ipeto, qui règne en maître absolu dans cette province, vient de signer un nouveau coup d’éclat, en ordonnant l’arrestation, depuis une semaine, d’un journaliste de la même radio qu’il accuse d’ « Outrage et imputations dommageables à l’autorité provinciale ».

Selon les informations parvenues à JED, Luron Libono a été arrêté en plein reportage, le jeudi 4 décembre 2014, par des agents du parquet munis d’un mandat d’amener à la suite d’une plainte déposée par M. Sébastien Ipeto, Vice-gouverneur de la province de l’Equateur.

Conduit au parquet général de Mbandaka, le journaliste a été auditionné autour de l’émission intitulée « Maleli ya bana mboka » (Les doléances de la population, ndlr) qu’il avait animé le 21 octobre 2014. Dans cette émission, Luron Libono aurait critiqué la gestion de M. Sebastien Ipeto. Après un interrogatoire musclé, le journaliste, reconnu coupable de « crime de lèse-majesté », a été acheminé au cachot du parquet où il est encore détenu en dépit des interventions de ses avocats démontrant une procédure, tout ce qu’il y a d’arbitraire, et une justice aux ordres.

Journaliste en danger (JED) se dit outrée par cet arrestation de journaliste, et appelle tous les Notables de cette province à dénoncer le régime de terreur que fait régner sur la presse le nouveau gouverneur.

JED demande, une fois de plus, au CSAC, (L’instance de régulation des médias), de sortir de son mutisme pour constater ces violations graves de la liberté de l’information, et les intrusions répétées dans son champ de compétence.

Pour rappel, E-Radio a été interdite d’activités, mercredi 22 octobre 2014, par un ordre verbal du directeur local du Réseau Nationale des Télécommunications par Satellite/ antenne de Bolenge (RENATELSAT) agissant sur ordre du gouverneur intérimaire de la province de l’Equateur M. Sébastien Ipeto.

 

Les installations de ce média étaient, dès lors, assiégées par un groupe de policiers qui interdisaient aux journalistes d’y accéder.

Les commentaires sont fermés.