Autre exception : si l'étranger peut justifier d'un talent exceptionnel ou de services rendus à la collectivité. Contactée, la préfecture n'est pas en mesure d'évoquer « par voie de presse des cas nominatifs et particuliers », mais rappelle que « les refus [...] sont expressément motivés par l'absence des conditions nécessaires et suffisantes [...] ou par la production de faux documents [...] » et que les refus peuvent faire l'objet de recours gracieux et contentieux.