RDC: Aux amnésiques qui proposent Léon Lobitch Kengo wa Dondo comme président de la République de transition ?

RDC: Aux amnésiques qui proposent Léon Lobitch Kengo wa Dondo comme président de la République de transition ?

Ils sont 40, 50, 60 ans...ils réfléchissent comme si à leur âge, ils n'ont aucune responsabilité à prendre pour faire évoluer la RDC. Ils sont volontairement amnésiques et brouillent des cartes et pistes. Kengo Président, Kengo Président ! Parler de Léon Lobitch Kengo wa dondo comme Président de la République de transition, c'est de la provocation. Le sénat des applaudisseurs godillots qui siège au palais du peuple, est illégitime depuis 2011.

Nulle n'ignore que lors des élections Louis Michel 2006, des individus ont corrompu des députés provinciaux avec de l'argent, vélos, motos, groupes électrogènes...pour devenir des sénateurs. Qui ignore que Léon Lobitch Kengo wa dondo faux opposant ! Faux candidat président de la République à l'élection président de 2011, Léon Lobitch Kengo wa dondo qui n'avait obtenu que 4% est retourné au perchoir du Sénat comme si de rien n'était. L'édenté de la Gare du Nord à Paris, Monsieur 4% président encore et toujours le Sénat dont aucun congolais n'est mesure de citer ne fut-ce qu'une seule loi qui touche à son bien être. Poticailleur, repu sans vergogne, Léobitch Kengo wa Dondo est un Dinosaure mobutiste, opportuniste et mangeur à tous les râteliers, est actuellement un Mammouth du joséphisme. doute plusieurs ennemis. Il est ami-ami avec alias Joseph Kabila. Après la chute du Maréchal Mobutu, lui qui a tout obtenu du Zaïre ne s'était pas privé d'arguer qu'il était au service d'un ami c'est-à-dire Mobutu Sese Seko et qu'il n'était pas Zaïrois.

Qui a oublié que Léon Lobitch Kengo wa Dondo a été condamné pour crimes économiques, forfaitures et trahison contre la nation congolaise, ex-République du Zaïre. Après plusieurs années d'exil en Belgique, c'est Paul Kagamé, le potentat de la RDC qui a négocié son retour à Kinshasa, intimant l'ordre à son préfet Joseph Kabila d’obéir. C'est aussi par un tour de passe-passe, après un séjour à Kigali que Léon Lobitch Kengo wa Dondo est devenu président du Sénat sans aucun parti politique ni aucune majorité des partis. Léonard She Okitundu qui était pressenti au poste avec le PPRD-AMP a été battu par miracle ! Léon Lobitch Kengo wa Dondo a le bras long, président d'un Sénat godillot à la botte d'alias Joseph Kabila, il a avalisé le tripatouillage de la Constitution de Liège pour que l'élection présidentielle soit à un tour au lieu de deux tours, la RDC ayant plus de 70 millions d'habitants.

Comment Léon Kengo wa Dondo, président du Sénat, en faux opposant de la mascarade qui a tenu lieu d'élection présidentielle 2011, s'est présenté comme candidat président de l'opposition et obtenu 4% des voix, peut-il immédiatement recouvrer sa fonction de président du Sénat ? Il y a quelque chose chose qui ne va pas dans la compréhension des institutions congolaises. Léon Lobitch Kengo n'est que le président honoraire du Sénat Congolais. Son agression à la Gare du Nord où il avait perdu quelques dents avait fait couler beaucoup d'encre. En dépit de son passeport diplomatique, venu en clandestin, sans signaler son arrivée aux autorités françaises, la France ne peut pas mettre un policier derrière chaque autorité congolaise qui entre clandestinement dans son territoire ! La France n'est pas responsable dans l'agression de Léon Lobitch Kengo wa Dongo, même si cette fameuse agression est instrumentalisée. Avec le recul, le clandestin de la Gare du Nord ne doit s'en prendre qu'à lui-même.

Après 10 ans au perchoir du Sénat, sans rien proposer pour le peuple congolais, que peut-on attendre de Léon Lobitch Kengo wa Dongo ? Rien du tout.

Deuxième personnalité de l'usurpation et de l'imposture, Léon Lobitch Kengo wa Dongo doit savoir que s'il y aura transition en RDC, elle sera fera sans lui ni aucun des apparatchiks du régime d'alias Joseph Kabila !

Les commentaires sont fermés.