On ne le dit jamais assez: Le berceau de l'islam en République démocratique du Congo est la province de Maniema. Des métis arabo-africains venus d'Afrique de l'Est ont fondé de grandes cités comme Kasongo, Kabambare, Nyangwe, Ubundu et Lomami. La région s'est acculturée à l'islam et à la langue swahilie, d'autant plus facilement que les arrivants étaient de couleur noire. Vers 1875, Kasongo devient la principale base militaire et commerciale d'un jeune empire arabo-swahili, sous le direction de Tippo Tip, de son nom original Hamed Ben Mohamed Ben Yuma Ben Rajab El Murjebi. L'enjeu du commerce était l'ivoire et les esclaves. Les razzias et l'esclavage imposé par les conquérants imposèrent de nouveaux rapports socio-politiques : les métis de venus de Zanzibar étaient en haut de la société, et des collaborateurs autochtones les aidaient pour utiliser les esclaves, eux aussi autochtones. Cet empire fut progressivement défait par la colonisation belge.