France Insoumise: Mélenchon a eu son "Trocadéro", de la Bastille à la "6è" République avec 130 000 Insoumis !

France Insoumise: Mélenchon a eu son "Trocadéro", de la Bastille à la "6è" République avec 130 000 Insoumis !

Contrairement à François Fillon qui avait réuni les bourgeois cathos au Trocadéro pour sauver sa tête après ses retentissantes casseroles, Jean-Luc Mélenchon a gagné son pari. Candidat de la France Insoumise, grand tribun mais surtout pédagogue, Jean-Luc Mélenchon a fait une belle démonstration de force de la Bastille à République, sous un ciel menaçant. Que l'on aime ou non, le meeting du chef des Insoumis a plus été pédagogique, tonique, combatif que véhément. D'après ses équipes, 130 000 "Insoumis" étaient à la place de République pour le 6è République ! Le peuple de gauche intergénérationel a répondu présent. Certains sont venus en famille avec enfants, de quatre coins de France !

" Je savais que vous seriez là . Je savais qu'elle est inépuisable la vague qui nous porte génération après génération de la Bastille à la République" "Tout ceci n'est pas seulement un événement extraordinaire à l'intérieur d'une campagne électorale, c'est une manifestation politique, une insurrection citoyenne contre la monarchie présidentielle" !

Personne n'est à mesure de dire si Jean-Luc Mélenchon sera élu Président de la République ou non, mais la constance et cohérence de son discours sur la 6è République attire, surtout à l'heure des Affaires Fillon "Monsieur Propre".

Plusieurs français d'origine africaine dans la foule, sans doute le "Dégagisme" de Mélenchon leur parle plus face aux imposteurs non élus qui s'accrochent du fauteil présidentiel, qui tripatouillent la Constitution pour demeurer éternellement au pouvoir, qui trichent et fraudent aux élections avec des chiffres pharaoniques...L'Afrique est mal partie avec des Dinosaures, Mammouths et Brontosaures qui s'accrochent...Le "Dégagisme" est un slogan qui convient bien au continent africain.

"Quelque soit le problème, la solution c'est le peuple "! déclare Jean-Luc Mélenchon aux Insoumis qui agitent des drapeaux bleu-blanc-rouge et scandent "Résistance" ou encore "Fin de la monarchie présidentielle" ! "Ceci n'est pas seulement un événement extraordinaire, à l'intérieur d'une campagne électorale comme jamais on n'en a vu (...), c'est une insurrection citoyenne contre la monarchie présidentielle", a lancé M. Mélenchon à la foule.

"Notre marche prouve que nous sommes capables de diriger le pays", s'est-il félicité. Debout sur une petite estrade semblable à un ring, face à des militants agitant pour certains des drapeaux bleu-blanc-rouge, il a harangué la foule pendant un peu plus d'une heure, par grand vent. "Nous voici pour proposer la VIe République sur cette place ou fut annoncée la Ve dont nous voulons tourner la page", a lancé le candidat, qui propose de rompre avec le système très présidentiel instauré en 1958 à l'initiative de Charles de Gaulle. Concernant l'Europe, il a fustigé une "négation de la volonté du peuple" et une "compétition sans fin entre les peuples, de sorte que partout sont encouragés les nationalismes les plus aveuglés". "Il faut donc que tout soit désobéi et rediscuté", a-t-il estimé sous les applaudissements, promettant de soumettre les traités européens à référendum. "Notre marche prouve que nous sommes capables de diriger le pays", s'est-il félicité. Debout sur une petite estrade semblable à un ring, face à des militants agitant pour certains des drapeaux bleu-blanc-rouge, il a harangué la foule pendant un peu plus d'une heure, par grand vent.

"Nous voici pour proposer la VIe République sur cette place ou fut annoncée la Ve dont nous voulons tourner la page", a lancé le candidat, qui propose de rompre avec le système très présidentiel instauré en 1958 à l'initiative de Charles de Gaulle.

Concernant l'Europe, il a fustigé une "négation de la volonté du peuple" et une "compétition sans fin entre les peuples, de sorte que partout sont encouragés les nationalismes les plus aveuglés". "Il faut donc que tout soit désobéi et rediscuté", a-t-il estimé sous les applaudissements, promettant de soumettre les traités européens à référendum.

Photos. Pancartes de la 6è République Mélenchonienne

 

 

Les commentaires sont fermés.