RDCONGO: Journalistes étrangers en danger et sous contrôle ! Accrédités mais contraints aux autorisations pour circuler en provinces !

RDCONGO: Journalistes étrangers en danger et sous contrôle ! Accrédités mais contraints aux autorisations pour circuler en provinces !

Le Vuvuzélateur Lambert Mende Omalanga

Froussard, le Vuvuzélateur Lambert Mende Omalanga a l'habitude de se déguiser en femme, lors de ses passages en incognito à Paris, il a une peur bleu de croiser des congolais de la diaspora. Cela ne l'empêche pas d'être interviewé, pas en direct mais toujours en différé, sur TV5 Monde, France 24 ou RFI. Une fois de retour à Kinshasa, Mende sort ses biceps, il embouche son Vuvuzéla, vocifère, tempête et tonne contre les mêmes médias qui l'ont gracieusement reçu à Paris ! Le ridicule ne tue pas en République démocratique du Congo ! Après avoir assassiné deux experts de l'ONU dans le Kasaï où des fosses communes se comptent à la pelle, des Massacres à Béni, un charnier à Maluku, avec deux mille huit cents violations des droits de l’homme commises en six mois de janvier à juin 2017, la RDC est candidate au Conseil des droits de l'homme ! Du toupet, en toute impunité, la RDC continue à fouler aux pieds les libertés fondamentales de ses citoyens, qu'elle n'arrive même pas à sécuriser.

Le Vuvuzélateur Lambert Mende Omalnga, faux Lumumbiste, faux nationaliste et ancien rebelle-criminel du RCD-Goma voudrait transformer la RDC en Corée du Nord avec des goulag pour les journalistes étrangers. En effet, le Goebbels de l'imposteur illégitime, Hippolyte Kanambe Kazembere Mtwale Alias Joseph Kabila, a signé le 12 juillet dernier, un arrêté ministériel liberticide visant à censurer les journalistes étrangers et à restreindre leur liberté de mouvement en République Démocratique du Congo, dans le but de les contrôler, et le cas échéant de les empêcher de faire leur travail.

Le fameux arrêté du Vuvuzélateur Lambert Mende oblige les journalistes étrangers accrédités en République démocratique du Congo, d’avoir une autorisation préalable avant de se déplacer de Kinshasa vers une autre province du pays ou d’une province à une autre. Le journaliste n'est pas un soldat qui doit obéir au pas ! Après avoir transformé les journalistes coupagistes congolais en thuriféraires du régime d'imposture aux abois, voilà Lambert Mende qui veut museler aussi les journalistes étrangers. Etre accrédité en RDC et avoir d'autres autorisations pour se déplacer à l'intérieur du pays, cela veut dire que le régime dictatorial de Kinshasa veut pister, contrôler les journalistes étrangers.

 

« Dans le but d’offrir les meilleures garanties de sécurité aux correspondants étrangers accrédités en RDC (…) leurs déplacements en dehors de la ville de Kinshasa devront être assorti d’une autorisation préalable du ministère de la communication et des médias après concertations avec les autorités locales des entités à visiter, » dit l’arrêté. Les mouvements interprovinciaux également sont concernés. « Pour les mêmes raisons que celles évoquées à l’article précédent, les déplacements des journalistes étrangers œuvrant dans une province de la RDC vers une province autre que celle dans laquelle ils sont accrédités doivent être assortis de la même autorisation, » ajoute le document qui précise qu’il est également interdit aux correspondants de la presse étrangère « de réaliser des reportages dans les lieux stratégiques tels que les casernes militaires, installations de télécommunications, ambassades, sauf autorisation expresse des responsables desdits lieux ».

 

Le Pinocchio du régime d'Alias Joseph Kabila Mtwale contribue à l'image de la RDC, d'une république bananière qui ne respecte jamais rien. L'arrêté ministériel de Mende est un camouflet, une vraie atteinte à la liberté d’expression dissimulée sous des fallacieuses raisons sécuritaires ! L'ivresse du pouvoir pousse à la restriction de la liberté de la presse bafouant ainsi les traités et accords internationaux ratifiés par la RDC ! Le sanctionné de l'UE, Lambert Mende ne fait qu'à sa tête soutenu par l'imposteur qui trône en toute impunité, illégitimité et illégalité sur le Congo.

Les commentaires sont fermés.