RDCONGO: Kinshasa aboie contre Zeid Ra’ad Zeid Al-Hussein, Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme !

RDCONGO: Kinshasa aboie contre Zeid Ra’ad Zeid Al-Hussein, Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme !

Zeid Ra’ad Zeid Al-Hussein, Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme cible du régime d'imposture de Kinshasa

Le régime d'imposture de Kinshasa est connu pour ses manœuvres dilatoires ! Tout en s'enrichissant illicitement, les autorités illégitimes instaurent "Omerta" comme font toutes les maffia. La RDC, c'est eux ! Eux-seuls doivent parler de la RDC, eux-seuls connaissent mieux la RDC...Et pourtant ! Massacreurs du peuple congolais dans le Kasaï, ils sont pointés du doigt par l'ONU !

Des Vuvvuzélateurs du régime d'imposture de Kinshasa ont embouché leurs Vuvuzélas ! La diabolisation est enclenchée de Zeid Ra’ad Zeid Al-Hussein, Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme ! En effet, le gouvernement illégitime de Kinshasa, doute de la crédibilité du rapport publié, en juin dernier, par le Haut-Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme, Zeid Ra’ad Zeid Al-Hussein, et accuse même ce dernier “d’être instrumentalisé par des puissances étrangères pour déstabiliser les institutions congolaises”. Le rapport de la Haute instance des droits de l’homme fait état des violations des droits de l’homme dont a été victime la population de l’espace Kasaï.

Ex-rebelle de RCD-Goma, Goebbels d'Alias Joseph Kabila, Lambert Mende Omalanga, le Vuvuzélateur national et Pinocchio de la République affirme que le rapport de l'ONU se basant sur des témoignages des réfugiés congolais en Angola ayant fui les exactions au centre de la RDC est “prématuré et inopportun”. Kinshasa dénonce un rapport “peu crédible, non vérifié et recueilli unilatéralement par le Haut-commissariat de l’ONU” ! «Pour le gouvernement congolais, pareille démarche renforce les suspicions quant à la neutralité du Haut-commissariat des Nations-Unies aux droits de l’homme et la volonté de certaines puissances étrangères hostiles à vouloir instrumentaliser ce dernier pour déstabiliser les institutions congolaises », déclare Kinshasa dans un communiqué publié hier vendredi 4 août 2017.

Après avoir refusé aux enquêteurs de l'ONU de se rendre en République démocratique du Congo, le régime criminel de Kinshasa accuse également le Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme "d’avoir fui la réalité de la crise sur le terrain (les Kasaï) pour aller enquêter en Angola" ! Suite aux difficultés d’accès à certains sites, en juin dernier, le haut-commissariat avait dépêché des équipes en Angola pour conduire des enquêtes auprès des réfugiés ayant fui des exactions dans les Kasaï afin de faire la lumière sur les violences qui sévissent, depuis un an déjà, au centre de la République démocratique du Congo. Une démarche que le régime d'imposture rejette demandant le respect des dispositions de la résolution 35/33 signée à la dernière session du Haut conseil de l’ONU aux droits de l’homme, à Genève.

Cette dernière fait appelle à une enquête conjointe entre le gouvernement congolais et une équipe d’enquête internationale. Le 19 juillet dernier, le Haut-Commissaire avait désigné trois experts pour enquêter sur les exactions dans les Kasaï aux côtés des enquêteurs congolais. Les experts de l’ONU arriveront en RDC le 3 septembre prochain.

Genève, palais des Nations, 30 mars 2001, face aux journalistes qui voulaient tout savoir sur ses origines, parcours et son parachutage à la tête du Congo, alias Joseph Kabila a botté en touche en répondant en anglais alors que la RDC est un pays francophone. Photo Réveil FM International, archives

Si le Haut Commissaire de l'ONU aux droits de l'homme publie un rapport, c'est qu'il est carré quoiqu'en pense le régime d'Alias Joseph Kabila, pourquoi ? Les Nations Unies ont un contingent de plus de 20.000 soldats en République démocratique du Congo. Genève est le centre névralgique du Conseil des droits de l'homme. La majorité des institutions onusiennes ont leur siège à Genève:

Organisation Mondiale de la Santé (OMS),Conférences des Nations Unies sur le commerce et le développement (CNUCED), Programme commun des Nations Unies sur le VIH/SIDA (ONUSIDA),Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), Haut Commissariat pour les réfugiés et apatrides, Bureau de la Coordination des Affaires Humanitaires (OCHA), Bureau de service d'appui aux projets des Nations Unies (UNOPS), Centre du Commerce International (CCI), Commission d'indemnisation des Nations Unies (CINU), Fonds des Nations Unies pour l'enfance (UNICEF) , Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR), Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l'Homme (HCDH),Programme alimentaire mondial (PAM), Programme des Nations Unies pour les établissements humains (UN-HABITAT), Institut de Recherche des Nations Unies pour le Développement Social (UNRISD)...Cela fait 18 ans, qu' Alias Joseph Kabila ne veut pas montrer à la face du monde la volonté du Congo d'améliorer son image sur les atteintes flagrantes des droits humains, notamment avec les viols des femmes utilisés comme arme de guerre, des arrestations arbitraires et sauvages, l'enrôlement des enfants soldats, les emprisonnements politiques, les massacres et tueries de populations civiles....

Alias Joseph Kabila et ses apparatchiks ont peur de Genève. Ce dernier est le miroir qui les renvoient leurs images de tortionnaires, criminels sans foi ni loi. Le rapport de l'ONU qui dénonce les crimes de Bana Mura dans des massacres au Kasaï ne restera pas dans un tiroir !

Les commentaires sont fermés.