Mais le pape François a spécialement tenu à consacrer sa visite au Conseil œcuménique des Églises. C’est un choix personnel du pape, qui voulait clairement éviter que d’autres sujets viennent éclipser la dimension œcuménique de sa journée à Genève.