Le grand "Bluff" d'Isidore Ndaywel, le "Dégageator" du CLC !

Le grand "Bluff" d'Isidore Ndaywel, le "Dégageator" du CLC !

Isidore Ndaywel, le "Dégageator" du CLC

De la poudre aux yeux, de la poudre de perlimpinpin! Pour du bluff, c'en est vraiment un. Pourquoi le communiqué rendu public à Kinshasa, du samedi 7 juillet, du Comité Laïc de Coordination Catholique (CLC) ne porte pas les signatures de Maman Annie Kandolo et du professeur Thierry NLandu Mayamba ?

Où sont les signatures de Maman Annie Kandolo et du professeur Thierry NLandu Mayamba ?

Isidore Ndaywel qui joue au tyran peut-il l'expliquer à l'opinion publique nationale et internationale ? Comment les membres du Comité comité laïc de coordination catholique (CLC) qui sont en "clandestinité", alors qu'ils sont logés, mangent à la même table et dînent au même resto...mais ne se parlent jamais ! Isidore Ndaywel qui apprend à être dictateur a réussi à diviser le Comité Laïc de Coordination Catholique en deux groupes: celui de ses affidés et Maman Annie Kandolo-Professeur Thierry NLandu Mayamba. Isidore Ndaywel qui est catholique ignore-t-il cette parole biblique: "si une maison est divisée contre elle-même, cette maison ne peut subsister".

Maman Annie Kandolo du CLC

Professeur Thierry NLandu Mayamba du CLC

Pour gagner, il faut rassembler et fédérer ! On ne peut pas gagner uniquement avec des affidés et courtisans ! La société civile n'a pas besoin d'un dictateur ! Si Isidore Ndaywel veut être un vrai leader du CLC, il doit écouter et dialoguer !

Isidore Ndaywel est un homme du sérail qui a accompagné le régime d'imposture, d'occupation et de prédation qu'il prétend combattre aujourd'hui. Il a une mémoire courte ! Maman Annie Kandolo et le professeur Thierry NLandu Mayamba sont dans la société civile depuis des lustres. Lors qu'Isidore Ndywel était à la mangeoire du régime, eux luttaient auprès de notre peuple. Comment une équipe divisée peut-elle terroriser un dictateur-imposteur ? N'est-ce pas du grand bluff ? Pour qui roule réellement Isidore Ndaywel ? Les annonces d'Isidore Ndaywel sont soporifiques, il veut endormir notre peuple réveillé.

Comment peut-il annoncer des actions de grande envergure au mois d'août si Alias Joseph Kabila tentait de se présenter à la présidentielle de décembre 2018: Marches pacifiques, sit-in, villes mortes, grèves généralisées et actions de désobéissance civile sont annoncées au mois d'août, alors même qu'Isidore Ndaywel divise son propre camps ! Isidore Ndaywel sera-t-il planqué comme à l'accoutumée ou sera-t-il devant tout le monde pour ouvrir des marches pacifiques le régime ne va hésiter à réprimer ? La nation congolaise est certes en danger, mais cela vaut-il des aventures ? La vie de nos compatriotes est en danger. Les marches pacifiques organisées en début de l'année ont été réprimées dans le sang et il y a eu mort d'hommes. On ne badine pas avec la vie d'autrui.

Le CLC est-il devenu l'appendice de G7? Les accointancesd'Isidore Ndawyel avec Pierre Numbi devient trop suspectes ! Le CLC reçoit-il ses mots ordres du G7 de Pierre Numbi ? Pour noyer ceux du CLC qui réfutent le remorquage par le G7, Isidore Ndaywel ne s'est pas empêché de trouver des journalistes mendiants "coupagistes" qui ont écrits des saletés pour salir la réputation de Maman Annie Kandolo et le professeur Thierry Nlandu Mayamba.

Isidore Ndaywel joue avec le feu

Les Congolais réclament la libération des prisonniers politiques. N'est-ce pas Pierre Numbi alors Conseiller Spécial d'Alias Joseph Kabila qui a fait odieusement emprisonner Eugène Diomi Ndongala, président de la Démocratie Chrétienne ? Le G7 n'est-il pas un conglomérat des politicailleurs, ventriotes, Mabumucrates, opportunistes et profito-situationnistes qui ont contribué à l'instauration du régime dictatorial en République démocratique du Congo ? Repus, corrompus et tortionnaires veulent se "virginiser" dans la blanchisserie G7 ? "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi n'est-il pas le fourbe, roublard, grand requin qui a muselé des journalistes, bâillonné des médias et opposants lors de l'élection Louis Michel 2006 ? N'est-ce pas le même "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi qui a privé 60 millions de Congolais d'un débat démocratique inscrit dans la Constitution de la Transition qui devait opposer Jean Pierre Bemba à Alias Joseph Kabila ? N'a-t-il pas été nommé Rapporteur au Sénat par le même Alias Joseph Kabila que le fameux G7 "tente" de pourfendre ? N'est-ce pas le même Alias Joseph Kabila qui est intervenu auprès de Jacob Zuma, ex président Sudafricain pour que le procès pour proxénétisme de "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi n'ait pas lieu en Afrique du Sud ? Enfin, n'est-ce pas le même "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi du G7 qui remue ciel et terre au Sénat, pour que la loi qui protège les anciens Chefs d'Etat soit votée, afin d'accorder l'immunité à Alias Joseph Kabila ? Et Isidore Ndaywel fait du CLC le porte-parole du G7 ! Il faut arrêter de prendre les Congolais pour des idiots.

La République démocratique du Congo a besoin des hommes et femmes constants dans leurs convictions dans la marche de libération de notre pays. Isidore Ndaywel parait de plus en plus comme un mangeur à tous les râteliers !

Souvenirs, souvenirs

En 2010, Isidore Ndaywel qui est un bon enseignant universitaire avait participé aux préparatifs des festivités des 50 ans de l’indépendance de la République démocratique du Congo. Il était demeuré silencieux et n'avait même pas protesté que les Chefs d'Etat y compris Albert II, le roi des Belges aient attendu deux heures durant, sous un soleil de plomb, l'arrivée de Paul Kagamé, l'ogre de Kigali. Le Rwanda est un pays agresseur, pillard et receleur des ressources de la République démocratique du Congo !

Nous sommes le lundi 25 avril 2012 à Paris. A une semaine de la fin de campagne électorale, entre les deux tours de l'élection présidentielle. Une première en France, le candidat François Hollande organise une conférence de presse avec 300 journalistes accrédités ! La question de Freddy Mulongo pour Réveil FM International: "Monsieur Hollande, une fois élu, irez-vous XIVè sommet de Francophonie qui doit se tenir du 12 au 14 octobre 2012 à Kinshasa en République démocratique du Congo ? Alors qu'il y a eu hold-up électoral reconnu par les observateurs de l'Union européenne, du Centre Carter, de l'Église catholique et des Nations Unies...? Et quelle sera votre gestion du dossier 'Françafrique' ? Puisque les archives existent ma question est posée à 1h28 sur cette vidéo de la chaîne parlementaire Public Sénat !

Une fois élu, le sommet de la Francophonie à Kinshasa devient un casse-tête pour l'Elysée. Le président François Hollande devait-il y aller ou non ? Pendant ce temps, les Congolais de la diaspora s'étaient organisés pour réfuter que le sommet de la Francophonie se tienne au Congo-Kinshasa, abattoir d'êtres humains où les hold-up électoraux sont coutumiers. Maître Norbert Tricaud, avocat de notre compatriote Jean-Louis Tshimbalanga a porté plainte contre Abdou Diouf, ancien Secrétaire Général de l'OIF, qui a violé ses propres statuts. Car l'OIF défend les valeurs de la démocratie et libertés. A Paris, Isidore Ndaywel avait traité ses compatriotes Congolais de la diaspora des naïfs et rêveurs. Car, il faut le savoir, c'est le même Isidore Ndaywel, nommé par Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale, qui avait pris la tête du comité national d’organisation du 14e sommet de la Francophonie, et Alias Jaynet Kabila, chapeautait alors la "commission parlementaire de supervision" du sommet de la Francophonie.

Le 14e sommet de la Francophonie avait eu lieu la semaine dernière à Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo (RDC). Déjà dénoncé par François Hollande depuis Paris, Alias Joseph Kabila était tancé par les ONG et associations de défense des droits de l’Homme !

 

Lors qu'on est un converti de la 26è heure, dans la lutte de libération d'un pays, comme l'est Isidore Ndaywel, on ne joue pas au Matador. Isidore Ndaywel doit se résaisir et vite récréer la cohésion dans son équipe. Il doit recourir à l'aide des prêtres et évêques pour mieux mener sa mission. Ce n'est pas à lui de diviser son équipe pour mieux régner, il doit toujours rassembler et fédérer: forces et énergies.

Nous ne voulons plus voir des images insensées: prêtes humiliés et déshabillés, des soudards qui profanent des églises, des nourrissons gazés au lacrymo, des jeunes assassinés: Rosy Tshimanga, Thérèse Kapinga et autres...pendant qu'Isidore Ndywel est planqué !

Les commentaires sont fermés.