RDC: Kofi Annan n'a jamais teint ses cheveux blancs !

RDC: Kofi Annan n'a jamais teint ses cheveux blancs !

Kofi Annan est mort

Ils sont nombreux des hommes politiques africains qui teignent leurs cheveux pour tricher avec leur âge. En République démocratique du Congo le système "Yombo" est à la mode. Contrairement à Léonbitch Kengo Wa Dondo, 83 ans, président du Sénat illégitime, ancien dinosaure Mobutiste, né le 22 mai 1935, qui triche avec ses cheveux, en se teignant du "Yombo", Kofi Annan, l'ancien Secrétaire Général de l'ONU et prix Nobel de la paix, qui est mort samedi à 80 ans, n'a jamais teint ses cheveux blancs. Kofi Annan transpirait une autorité naturelle, il était reconnaissable par ses cheveux blancs qui en Afrique symbolise la sagesse.

Diplomate de carrière, Kofi Annan a contribué à rendre l'ONU plus présente sur la scène internationale pendant ses deux mandats, de 1997 à 2007. Le drapeau de l'ONU, la bannière bleu des Nations Unies, a été abaissée au siège de l'ONU à New York en hommage à Koffi Annan, le 7e Secrétaire général de l'Organisation décédé samedi 18 août 2018.

L'actuel secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres a salué en son prédécesseur «une force qui guidait vers le bien» et il a présenté ses sincères condoléances « à tous ceux qui pleurent la perte de ce fier fils d’Afrique qui est devenu un champion mondial de la paix et de l’humanité tout entière ».

Emmanuel Macron, le Président français a twitté: "Kofi Annan, ancien secrétaire général de l’ONU et prix Nobel de la Paix, a quitté ce monde pendant la nuit. La France lui rend hommage. Nous n’oublierons jamais son regard calme et résolu, ni la force de ses combats."

C'est avec une immense tristesse que la famille Annan et la Fondation Kofi Annan annoncent que Kofi Annan, ancien secrétaire général des Nations unies et lauréat du Nobel de la paix, est décédé paisiblement samedi 18 août après une courte maladie", a annoncé sa fondation dans un communiqué à Genève.

Léonbitch Kengo Wa Dondo à son âge se teint toujours les cheveux, quel exemple pour la jeunesse ?

Seuls des amnésiques croient en l'individu Kengo. Le sénat des applaudisseurs godillots qu'il préside au palais du peuple, est illégitime depuis 2011. Nulle n'ignore que lors des élections Louis Michel 2006, des individus ont corrompu des députés provinciaux avec de l'argent, vélos, motos, groupes électrogènes...pour devenir des sénateurs. Qui ignore que Léon Lobitch Kengo wa dondo faux candidat président de la République à l'élection président de 2011, n'avait obtenu que 4% ! Il est retourné au perchoir du Sénat comme si de rien n'était.

L'édenté de la Gare du Nord à Paris, Monsieur 4% préside encore et toujours le Sénat dont aucun congolais n'est mesure de citer ne fut-ce qu'une seule loi qui touche à son bien être.

Politicailleur, repu sans vergogne, Léobitch Kengo wa Dondo est un Dinosaure mobutiste, opportuniste et mangeur à tous les râteliers, qui est actuellement un Mammouth du joséphisme. Après la chute du Maréchal Mobutu, lui qui a tout obtenu du Zaïre ne s'était pas privé d'arguer qu'il était au service d'un ami c'est-à-dire Mobutu Sese Seko et qu'il n'était pas Zaïrois.

Il ne suffit pas de colorer ses cheveux et d'occuper des hautes fonctions, que retiendrons un jour de Léonbitch Kengo Wa Dondo ? Pas grand chose, il est passé de la dictature Mobutu à l'imposture d'Alias Joseph Kabila sans ménagement. Il a été le président du sénat illégitime, homme impavide aux souffrances du peuple congolais, qui adorait les arcanes du pouvoir et les ors de la dictature.

 

Kofi Anan, l’ex-Secrétaire général des Nations unies et neuf anciens chefs d’État africains, à travers un communiqué rendu public le jeudi 15 juin 2017 sur le site de la fondation qui porte son nom, avaient fait un appel à la tenue d’élections en République Démocratique du Congo.

Kofi Annan et les neuf anciens chefs d’État africains avaient signé une pétition dans laquelle ils condamnaient le non-respect de l’accord politique signé le 31 décembre 2016 à Kinshasa, entre le pouvoir et l’opposition politique sous l’égide de l’église catholique.

Le communiqué de la Fondation Kofi Anan stipulait que « des élections intègres représentent (…) la seule issue pacifique possible pour résoudre la crise de légitimité dont souffrent aujourd’hui les institutions politiques congolaises ».

Cet accord politique signé le 31 décembre 2016 selon le communiqué avait « permis d’éviter un désastre, mais sa mise en oeuvre rencontre des difficultés croissantes qui mettent en péril le processus censé conduire à des élections pacifiques d’ici la fin de cette année ».

Depuis décembre 2016, la fin du second et dernier mandat constitutionnel du président Joseph Kabila était consommée. Le pouvoir congolais concoctait de petits arrangements pour faire durer l’échéance. Toutefois, Kofi Anan et ces neuf anciens chefs d’Etat africains prévenaient: « l’avenir de la RDC est en grave danger ».

La liste des ex-présidents signataires de l’appel :

Thomas BONI YAYI

Ancien prés. de la République du Bénin

John KUFUOR

Ancien prés. de la République du Ghana

John MAHAMA

Ancien prés. de la République du Ghana

Thabo MBEKI

Ancien prés. de la Répub. d’Afrique du Sud

Benjamin MKAPA

Ancien prés. de la Répub. unie de Tanzanie

Festus MOGAE

Ancien prés. de la République du Botswana

Olusegun OBASANJO

Ancien prés. de la Répub. fédérale du Nigeria

Pedro PIRES

Ancien prés. de la République du Cap-Vert

Cassam UTEEM

Ancien prés. de la République de Maurice

Les commentaires sont fermés.