Erevan: Emmanuel Macron au mémorial du génocide arménien de Tsitsernakaberd

Erevan: Emmanuel Macron au mémorial du génocide arménien de Tsitsernakaberd

Emmanuel Macron, Président de la République au mémorial du génocide arménien

Avant de participer jeudi 11 octobre 2018 au sommet de la Francophonie en Arménie, Emmanuel Macron a fait une étape mémorielle. Accompagné de son épouse Brigitte, le président de la République s’est rendu au mémorial du génocide arménien de Tsitsernakaberd. Il s’est recueilli devant la flamme éternelle et le couple présidentiel a planté un sapin, comme des dizaines d’autres personnalités internationales.

La France "s’incline" devant les victimes du génocide arménien et "n’oubliera jamais" ce qu’ils ont enduré. Geste fort de la part du Président Macron. au mémorial du génocide commémorant les massacres d’au moins un million d’Arméniens de l’Empire ottoman entre 1915 et 1917. Une immense flèche qui se dresse vers le ciel, sur une colline d’Erevan, avec dans une crypte une flamme éternelle.

« La France n’oubliera jamais et portera le combat pour la vérité et de la reconnaissance » de ce génocide que Paris a reconnu en 2001, a écrit Emmanuel Macron dans le livre d’or du musée.

Après sa visite au mémorial, Emmanuel Macron a participé au sommet de la Francophonie, Emmanuel Macron a appelé à « réinventer » la francophonie, qui n’est « pas un club convenu, un espace fatigué mais un lieu de reconquête » des valeurs comme les droits de l’homme. S’adressant à une quarantaine de dirigeants au premier jour du XVIIe Sommet de l’Organisation internationale de la Francophonie (OIF), le président français a souligné les reproches parfois faits à une Francophonie « trop institutionnelle ».

La démarche du Président Emmanuel Macron s’inscrit aussi dans les temps mémoriels en phase avec le centenaire de la Grande Guerre, alors qu’on célébrera le 11 novembre prochain, le centenaire de la signature de l’armistice dans la clairière de Rethondes dans l’Oise près de Compiègne.

Comme il l'avait promis pendant sa campagne, Emmanuel Macron s'est engagé à inscrire au calendrier une "journée pour la commémoration du génocide" arménien.

Les commentaires sont fermés.