Erevan: Avec Alias Joseph Kabila sans Kanambe Kazembere Mtwale !

Erevan: Avec Alias Joseph Kabila sans Kanambe Kazembere Mtwale !

C'est un butin de guerre que nous ramenons d'Erevan en Arménie. Alors que comme à l'accoutumée, le barbu et incapacitaire de Kingakati a brillé par l’absentéisme au XVIIè Sommet de la Francophonie, l'Udpsien Bruno Tshibala Nzenze n'a même toussé et sa bande des vadrouilleurs grouillaient de partout pour des emplettes. Ce sont des journalistes venus de la République démocratique du Congo qui ont ramené les deux ouvrages sur Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale. Ces thuriféraires ne se sont jamais gênés de se transformer en propagandistes, d'un imposteur-usurpateur qui trône par défi en République démocratique du Congo. Entre journalistes, on se partage des infos, on s'échange de cartes de visite...on distribue pas deux ouvrages qui avec des fautes historiques. Dans Alias "Kabila" s'exprime...nous apprenons que le Maréchal Mobutu Sese Seko a quitté le pouvoir en 1990. Qui a donc dirigé le Zaïre de cette année à 1997 ? Il y a-t-il une volonté de falsifier l'histoire de notre pays ? Une imposture de plus.

Arrivée avec des bottes de jardinier et une kalachnikov en bandoulière, Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale, qui a contribué à l'assassinat de son père putatif M'zée Laurent-Désiré Kabila, a été catapulté sur le trône du Congo, par la mafia internationale, pour mieux piller ses ressources. 17 ans de crimes contre l’humanité, de pillages des ressources, des atteintes massives de droits humains, le sosie de Léopold II est aphone. Il s'enrichit comme Crésus, lui n'arrivait même pas à s'acheter une cigarette, il peut jouer au Nintendo avec acharnement.

La République démocratique du Congo est tombé très bas. Des journalistes thuriféraires-propagandistes ont distribué les ouvrages de l'imposteur, sans gène. Ils sont incapables de parler des tueries à Beni et en Ituri. Mais ils veulent nous faire croire que le barbu a travaillé et travaille avec ses 5 chantiers et la Révolution de la Modernité bidon !

Etre journaliste "coupagiste" et mendiant dans un régime dictatorial est un naufrage pour le pays.

Les commentaires sont fermés.