Ambition Africa devrait permettre de présenter « l'expertise française en Afrique », mais aussi « l'apport du Continent » pour la France, car « les relations doivent être fécondes des deux côtés », souligne J.-B. Lemoyne, suivant une logique de partenariat « gagnant-gagnant ».

« A la fin de ces journées, il faut que le bilan soit extrêmement précis au niveau du business [...] Nous avons l'espoir de rééditer cette première édition, car Ambition Africa est appelé à se pérenniser », explique Christophe Lecourtier pragmatique, qui réfléchit déjà au prochain forum Ambition Africa...Marie-France Réveillard