Isidore Ndaywel a voulu jouer au potentat, sans vision au sein du CLC. Alors que si ce dernier avait intégré en son sein d'autres confessions religieuses: des protestants, Kimbanguistes, musulmans, orthodoxes...et que le CLC se transformait en mouvement œcuménique, avec des actions concrètes sur terrain, cela aurait plus d'effet que de s'agglutiner aux mamelles d'un apparatchik dont les ambitions politiques sont floues. Le CLC a échoué dans sa mission de contribuer à la démocratisation du pays. Homme du système, Isidore Ndaywel est un mangeur à tous les râteliers ! Le CLC est un mort-né de quelques mois ! Isidore Ndaywel et ses acolytes clament qu'ils sont en clandestinité alors qu'ils se pavanent dans les rues à Kinshasa, l'Eglise catholique vient d'offrir aux membres du CLC d'entre véritablement en clandestinité.