RDC: Quoi, Kasongo Tshilunde (UNPC) et Chantal Kanyimbo (CSAC) dans l'équipe de campagne de Shadary ?

RDC: Quoi, Kasongo Tshilunde (UNPC) et Chantal Kanyimbo (CSAC) dans l'équipe de campagne de Shadary ?

Incroyable ! Le Front Commun pour le Congo (FCC) a dévoilé samedi 3 novembre 2018 son équipe de campagne pour l'élection de Ramazani Shadary. L'Union Nationale de la Presse du Congo, "UNPC", et le Conseil Supérieur de l'Audiovisuel et de la Communication "CSAC", sont à la surprise générale représentés au sein de l'équipe de campagne du dauphin d'Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale.

Kasonga Tshilunde, président de l'UNPC

Chantal Kanyimbo, rapporteur du CSAC

En effet, Kasonga Tshilunde, président de l'UNPC et Chantal Kanyimbo, rapporteur du CSAC sont des membres de la cellule chargée de lobbying de l'équipe d'Emmanuel Ramazani Shadary. Cette cellule est coordonnée par le fameux professeur Elikya Mbokolo, historien perroquet des autres, mais qui ne sait pas lire l'histoire du Congo. Cette cellule "Mbololo Lobbying" a pour rapporteur, Simon Bulupi. Outre le coordonnateur et le rapporteur, 16 membres composent cette cellule.

Je suis outré. L'Union Nationale de la Presse Congolaise (UNPC) n'a pas du tout évolué, malgré le Congrès de refondation de la presse congolaise, tenu au Centre Nganda, en mars 2004, avec 271 délégués venus de tous les coins du pays. J'ai été membre du comité préparatoire en tant que président des radios communautaires, avec le président Kitutu Oleantwa, Donat Mbaya de Jed, Kasonga Tshilundé qui n'était à l'époque que Secrétaire Général de l'UPC et d'autres...C'est lors de ce congrès que nous avions voté, que l'Union de la Presse Congolaise (UPC), qui se confondait avec un mouvement rebelle, sanguinaire et anthropophage de Thomas Lubanga dans l'Ituri, devienne l'UNPC: Union Nationale de la Presse Congolaise.

Réveil FM International est le premier média qui a dénoncé le déviationnisme de la la fameuse Haute Autorité des Médias (HAM) présidait par "Momo" Modeste Mutinga Mutuishayi, fourbe, roublard et grand requin. Qui a muselé des journalistes, médias et bâillonné des opposants, lors l'élection Louis Michel 2006. L'individu qui roulait Alias Joseph Kabila Kanambe Kazembere Mtwale s'est retrouvé catapulté "Rapporteur au Sénat" nommé par l'imposteur-usurpateur qui trône par défi. La Haute Autorité des Médias (HAM) a muté en Conseil Supérieur de l'Audiovisuel et de Communication (CSAC), mais les méthodes sont demeurées les mêmes. En République démocratique du Congo, la régulation des médias signifie la répression de ces derniers. Ennemie de la presse, l'organe de régulation au lieu de jouer le rôle de médiateur par la concertation et le dialogue, elle est devenue liberticide. Au lieu de la neutralité, l’indépendance, la crédibilité et la légitimité, l'organe de régulation de Kinshasa s'est fourvoie en porte voix et caisse de résonance du régime des Mammouths Joséphistes.

Kasongo Tshilunde doit démissionner de la présidence de l'UNPC et Chantal Kanyimbo doit être virée du CSAC. Ils ne doivent pas profiter de leur position pour faire campagne de l'homme des coups sur coups, avec des machines à voler, 10 millions d'électeurs fictifs. Rouler pour Emmanuel Ramazani Shadary, c'est rouler pour Alias Joseph Kabila et son bilan catastrophique de 17 ans d'imposture, d'occupation et de prédation.

 

Malgré ses 80 millions d'habitants, aucun journal de Kinshasa la capitale qui regorge plus de 12 millions d'habitants ne tire à plus de 2000 exemplaires, aucun journal n'est quadrichromie, les journaux sont inexistants dans la majorité de ses 26 vastes provinces, mais chaque acteur politique a sa radio, télévision et son journal ? Est-ce que c'est normal et démocratique ? Et Kasongo Tshilunde et Chantal Kanyimbo ne trouvent mieux que de faire partie du cellule lobbying d'Emmanuel Shadary ?

Les commentaires sont fermés.