Chacun a compris que les poids lourds du PPRD aujourd'hui dilué dans le FCC ont été consternés par le choix d'Emmanuel Ramazani Shadary et que, résignés à l'alternance, ils ne font pas campagne pour lui. En fait chacun a compris que même Joseph Kabila est dubitatif sur la suite des événements. Après tout ce qu’il a fait dans sa carrière politique, Martin Fayulu a toujours été à tout moment proche du peuple congolais, lors des marches pacifiques, sans reculer jusqu'à se prendre des projectiles, mettant sa propre vie en danger.

Ce qui lui arrive aujourd'hui, pourtant inattendu, est le résultat de toutes ces années de lutte, de combat et de sacrifice pour l'instauration d'un État de droit en République démocratique du Congo. Certains sont surpris, mais d'autres voient l'élévation d'un homme de valeur qui a tout abandonné pour se consacrer corps et âme à la lutte contre le régime dictatorial d'Alias Joseph Kabila. Martin Fayulu est devenu celui dont on a peur, celui que l’on combat.