RDC: Papa Bernard Ipondo Bosingo n'est plus !

RDC: Papa Bernard Ipondo Bosingo n'est plus !

Papa Bernard Ipondo Bosingo s'en est allé à 86 ans à Kinshasa.

Le deuil se tient à la résidence familiale sise rue Bumba N°48. Quartier Livulu, à Kinshasa, Commune de Lemba. Référence arrêt Trinité. Le corps de Papa Bernard Ipondo sera exposé demain à la salle paroissiale de l'Eglise Saint-Esprit à Livulu. L'enterrement aura lieu samedi 5 janvier à 14 h, la réception et collation après les funérailles à la même salle paroissiale de l'Eglise Saint-Esprit de Livulu.

Né le 1 janvier 1932 à Dima dans l'ex-Bandundu. Son père Marc Marc Bosingo était Mongo Elinga du territoire Ingende, secteur Bokatola, Province de l'ex-Equateur.

Diplômé avec 82% de l'école moyenne Lever Ville (Lusanga), où il a fait ses études primaires et secondaires avec ses amis Pierre Mulele et Cléophas Kamitatu-Massamba.

Recruté à l'Otraco (Onatra) de Baningville en 1954 comme chef de bureau, alors qu'il désirait poursuivre ses études supérieures en médecine au centre universitaire de Kisantu. il démissionnera en grade de chef d'agence Onatra en 1961 pour rejoindre ses amis et ils vont créer l'INEP-Institut National d'Etude Politique.

En 1980, le président Mobutu Sese Seko dans sa politique d'authenticité par crainte et pour protéger son pouvoir va fusionner l'INEP avec le Centre Interdisciplinaire pour le Développement de l'éducation permanente-CIDEP.

Ce centre, qui fonctionnera au niveau du rectorat de l’Université Nationale Zaïroise-UNAZA, a été conçu pour répondre à la nécessité de créer un organe devant servir de charnière entre l’université et la société.

Dans cette perspective, le CIDEP aura pour tâches principales : de sensibiliser les étudiants aux problèmes du développement par des cours de civisme et de développement, des enquêtes socio-économiques, des stages, des travaux pratiques, des conférences débats; d‘organiser à la radio et à la télévision des cours du soir, et de donner des cours par correspondance pour les personnes éloignées de l’université géographiquement, psychologiquement ou sociologiquement; d’offrir des possibilités de recyclage aux cadres et autres intellectuels zaïrois, dans une structure mixte université-administration et entreprise; de promouvoir des recherches en matière de développement et d‘éducation permanente ; d’entreprendre des recherches et de contribuer à l’éducation des adultes.

Sous Mobutu, le CIDEP comprend quatre départements. Le Département de soutien aux anciens élèves et aux diplômés zaïrois s’efforce de suivre ces derniers dans leur milieu de travail pour les aider par exemple à compléter leur formation ou à réaliser des projets de développement comme ceux mis en oeuvre à Manono et à Kiondo Kiambidi.

Le Département de la formation des étudiants en vue du développement organise des cours de civisme et de développement dans certaines facultés, des stages de vacances, des conférences-débats sur des thèmes touchant le développement. Il envisage de réaliser un projet extrêmement intéressant, probablement dans la sous-région du Kwango : ce projet consiste à créer un campus de pionniers où professeurs et étudiants examineraient sur place les problèmes qui se posent aux habitants d’une zone, en vue de chercher, en commun avec ces derniers, des solutions permettant d’améliorer leurs conditions de vie.

Le Département "Ecole et développement" cherche à résoudre le problème que pose, dans beaucoup de pays en voie d’équipement, l’inadéquation des enseignements primaire et secondaire aux besoins réels du pays. Il s’occupe notamment de l’utilisation des langues nationales dans l’enseignement et de la ruralisation des programmes. C‘est ainsi qu’à Manono le perfectionnement des enseignants primaires est conçu à partir d’un programme légèrement ruralisé.

Enfin, le Département des activités extra-muros s’occupe de l’éducation das adultes, de la promotion des coopératives et du développement communautaire. Papa Bernard fut affecté à l'Institut Supérieur des Techniques Médicales à l'Unikin où il fut prématurément retraité à l' âge de 48 ans.

Les bons et loyaux services rendus au ministre Léon Engulu Baangampongo Bakokele Lokanga à l'INEP-ESD soir, Papa Bernard Ipondo sera nommé Directeur de cabinet et chef de service autofinancement à la direction générale au Centre Commercial International du Zaïre (CCIZ). Il sera affecté à la RENAPI , toujours avec son grade de Directeur comme chef de Service-Autofinancement au grade due Directeur. Le pillage de la fin des années Mobutu puis la santé l'immobilisera jusqu'à son décès le 28 décembre 2018.

Papa Bernard Ipondo était marié religieusement avec Marie Ndukumbasi Bisili à Baningville en 1955, il laisse plusieurs enfants, petits enfants et arrières petits enfants. Chrétien catholique depuis la naissance , il préféra en 1995 servir dans le message du temps de la fin, apporté par le prophète William Marrion Branham.

Réveil FM International présente ses vives condoléances à la famille Ipondo !

Les commentaires sont fermés.