La Monusco doit s’adapter aux événements en cours dans la région du Kivu. Dans certaines circonstances, l’attaque pourrait être la meilleure défense. Il est des moments où la paix passe par la guerre.

Peuple pacifique, les Congolais sont victimes aujourd'hui de leur hospitalité mais surtout d'un manque criant de leadership politique. La classe politique congolaise étant gangrénés par des ventripotents anti-patriotiques.