Le site d'In Amenas, dans le centre-est de l'Algérie, près de la frontière libyenne, à environ 1 300 kilomètres d'Alger, est exploité par le groupe britannique BP, le norvégien Statoil et l'algérien Sonatrach. Un Britannique et un Algérien ont été tués et six personnes ont été blessées, selon les autorités algériennes. Des Occidentaux ont été pris en otages et 150 employés algériens du groupe français CIS Catering sont également retenus sur le site.