Mesdames, Messieurs, je l’ai dit, c'est mon premier voyage en Outre-mer comme chef de gouvernement. Après ce bref séjour, trop bref séjour en Martinique et en Guadeloupe, j’irai à la fin du mois de juillet plus loin, en Nouvelle-Calédonie, j’espère aller aussi à La Réunion et en Guyane, mais je crois que ce déplacement pour moi était important. Au-delà de ce grand moment émouvant à la mémoire d’Aimé Césaire qui nous unit et qui nous rassemble, c’était d’adresser aux Outre-mer, au-delà de la Martinique, un message de confiance, un message de soutien, un message de solidarité et aussi de vous dire quelle est ma conviction et ma détermination pour que vivent les Outre-mer et que vive la France.