JED demande instamment aux autorités provinciales de clore cet incident, d’ordonner la libération du journaliste détenu et de permettre à la Radio Liberté de reprendre ses activités.