08/06/2012

Francophonie à Kinshasa: Rolain Mena, président Apareco-Europe fustige les mangeristes et mangercrates qui ont vendu le Congo pour des miettes !

Francophonie à Kinshasa: Rolain Mena, président Apareco-Europe fustige les mangeristes et mangercrates qui ont vendu le Congo pour des miettes !

A Réveil FM International on l'aime, le respecte et l'apprécie. Rolain Mena, président de l'Apareco-Europe a été un maillon fort de l'organisation du sit-in devant l'Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) à Paris, le samedi 2 juin dernier. Acteur politique engagé, Rolain Mena est un intellectuel pondéré. Il joue toujours collectif pour le Congo, tout en jouant sa partition au sein de l'Apareco. Il ne défend que le Congo. Mais attention qui s'y frotte, s'y pique ! Rolain Mena a du répondant ! Des Congolais croient aux principes et valeurs universelles de la Francophonie: démocratie, liberté d'expression, respect de la vie humaine...Joseph Kabila, imposteur et usurpateur a commis son second hold-up électoral lors de l'élection présidentielle du 22 novembre dernier. Joseph Kabila n'est pas un francophone ! D'où la mobilisation générale des Congolais de l'Etranger pour que le XIVè Sommet de la Francophonie à Kinshasa ne soit pas un chèque en blanc pour légitimer un usurpateur, qui règne par défi sans légalité ni légitimité. Reconnaissable à ses cheveux blancs à la manière de Kofi Annan, Rolain est une personnalité qui compte dans la diaspora congolaise.

Paris, 2 juin, Rolain Mena , président de l'Apareco-Europe entouré de Congolais lors du sit-in devant le siège de l'Organisation Internationale de la Francophonie.

Puisque ceux de l'intérieur sont muselés, terrassés par des tortionnaires de la République, les Congolais de l'Etranger doivent continuer à se mobiliser pour que les valeurs et principes de la Francophonie ne soient pas bafouées par des mangeristes et mangercrates au pouvoir à Kinshasa. La Francophie n'est pas un paillasson sur lequel des criminels patentés vont s'essuyer les pieds !

Faire un sommet de la Francophonie à Kinshasa pour légitimer la dictature totalitaire de Joseph kabila est un non sens.

06/06/2012

Candide Okeke de l'Apareco: "Joseph Kabila est un danger pour la Francophonie"

Candide Okeke de l'Apareco: "Joseph Kabila est un danger pour la Francophonie"

Sans ambages des Vuvuzélateurs et propagandistes de la dictature totalitaire de Kinshasa distillent la fausse information selon laquelle François Hollande, le président Français élu légitimement irait au sommet de la Francophonie pour légitimer le hold-up électoral de Joseph Kabila et sa bande. A Paris ça barde ! la question que l'on se pose dans les hautes sphères de la politique française: qui a eu le toupet et l'outrecuidance d'affirmer sans ambages que François Hollande irait sauver le régime titanic de Joseph Kabila ? Samedi, 2 juin 2012, un sit-in haut en couleur organisé par l'Apareco devant le siège de l'OIF à Paris a mobilisé plusieurs Congolais a été une grande reussite. Des Congolais venus de la Grande-Bretagne, Suisse, Belgique, Suède, Allemagne et ceux de France ont crié haut et fort "Non au XIVè Sommet de la Francophie à Kinshasa". Le 31 mai 2012 au siège de l’OIF à Paris, l'ancien président Sénégalais Abdou Diouf, Secrétaire général de la Francophonie, s’est entretenu avec Mme Yamina Benguigui, ministre déléguée chargée des Français de l’étranger et de la Francophonie. D'après nos sources, rien n'a été précisé sur la présence de François Hollande à kinshasa, bien le XIVè Sommet de la Francophonie ait été évoqué. Il y a deux jours, Abdou Diouf, ancien président du Sénégal et Secrétaire Général de la Francophonie a été reçu par Madame Yamina Benguigui, la ministre déléguée à la francophonie et aux Français de l'étranger. Tout un symbole, samedi tous les bureaux sont fermés à Paris. Au siège de la francophonie, c'est Directeur de cabinet d'Abdou Diouf, Monsieur Pierre de Cocatrix, de nationalité Suisse et le conseiller politique de Diouf, Monsieur Malik Sarr qui ont reçu la délégation congolaise de trois femmes conduite par Candide Okeke de l'Apareco. D'après nos sources Madame Bazana, épouse de fidèle Bazana assassiné avec Floribert par les Tontons Macoutes de Joseph Kabila n'a pu retenir ses larmes durant l'entretien.

Paris, 2 juin, Candide Okeke avec son drapeau congolais et trois compatriotes avant son entrée àau siège de l'OIF

Ce ne sont pas des arguments qui manquent pour dénoncer le sommet de la Francophonie à Kinshasa:

Paris, 2 juin, le lutte contre l'occupation congolaise devient intergénérationnelle: Ezali Likambo ya Mabele ! Notre combat est juste !

1. Les Congolais sont francophones et francophiles. La langue française est un héritage commun en partage. Or Joseph Kabila est un danger pour la Francophonie. Homme lige, vassal de son mentor-génocidaire Paul Kagamé, Joseph Kabila a vendu la souveraineté de la République démocratique du Congo. Illégitime et illégal, Joseph Kabila l'usurpateur n'est président de rien du tout, c'est Kagamé à Kigali qui décide pour le pseudo-président. D'ailleurs, les deux frères criminels s'expriment mieux en Kinyarwanda et en anglais, qu'en français. Pour preuve, invité par Nicolas Sarkozy en septembre 2011, Paul Kagamé à Paris sur le perron de l'Elysée pour narguer et humilier pour la nième fois la France s'est exprimé en anglais. Paul Kagamé pille les ressources de la République démocratique du Congo en complicité avec son homme de main placé à la tête de la République démocratique du Congonotre pays. Comment le Rwanda peut-il devenir le premier producteur du Coltan, cassitérite, diamant minerais qui ne se trouvent qu'en République démocratique du Congo ?

Floriber Chebeya, Armand Tungulu, Fidèle Bazana, Daniel Boteti, Franck Ngyke, Bampuwa Mwamba, Serge Maheshe, le Général Mbuza Mabe...Les 8 millions de morts, ils sont nombreux les martyrs de la dictature totalitaire de Joseph Kabila

Pari gagné pour Honoré Ngbanda, président de l'Apareco contre le Sommet de la Francophonie, il faut jouer collectif !

2. Comment peut-on faire le XIVè sommet de la Francophonie dans un pays sous occupation ? Si la République démocratique du Congo est le second pays francophone après la France, c'est parce qu'il y a des Congolais. Or ils sont tués comme des mouches, des arrestations arbitraires se multiplient. Plus de 8 millions de Congolais sont morts avec le régime de Joseph Kabila qui pille, viole, exécute, zigouille...Sans Congolais parlerait-on encore du Congo comme le plus grand pays francophone ? Les Congolais ne veulent pas que le prochain sommet de la francophonie (du 12 au 14 octobre, ndlr) se tienne à Kinshasa. Et ce en raison de la mascarade d'élections qui se sont tenues devant le monde entier en novembre, et des crimes et exactions qui ont lieu chaque jour en République démocratique du Congo.

Paris 2 juin, la majorité de Congolais avaient un bandeau rouge, signe du sang versé !

3. Dans une stratégie machiavélique Paul Kagamé et Joseph Kagamé créent des fausses rébellions à l'Est de la République démocratique du Congo pour faire fuir des habitants autochtones. Les Congolais deviennent de réfugiés dans leur propre pays. Pendant ce temps, les ressources minières sont allégrement pillés. L'une des résolutions de l'accord de Sun-City lors du dialogue inter-congolais en 2001 était que la République démocratique du Congo se dope d'une armée républicaine pour sécuriser sa population et protéger son territoire. Comment expliquez-vous que onze ans après le Congo n'a toujours pas d'armée et les Congolais ne sont ni protégés encore moins sécurisés. Toujours à Sun-City, le dialogue intercongolais avait recommandé le recensement de la population avant les élections ainsi que les élections locales, provinciales avant les élections législatives et présidentielles. Joseph Kabila et ses sbires mafieux pour mieux enfarinés les Congolais. La communauté internationale a failli au Congo. Le 1+4=0 de la transition congolaise de 2002-2006 fut une prime aux seigneurs de guerre. Les institutions républicaines furent noyautés par de bandits de grand chemin, de tueurs, prédateurs en tous genres. C'était disait-on le prixà payer pour la paix au Congo. La République démocratique du Congo est-elle en paix ? Les Congolais vivent-ils en paix ?

Des Congolais étaient venus de la Grande Bretagne, Suisse, Hollande, Belgique, Allemagne, Suède...pour le sit-in devant le siège de l'OIF à Paris

4. En 2006, lors de son premier hold-up électoral, Joseph Kabila ne s'était pas empêché de tirer sur la résidence de Jean-Pierre Bemba qui s'entretenait avec des ambassadeurs. Il n' y a eu aucune protestation car Jo Ka était déjà le cheval de troie de la bande à Louis Michel. Pour justifier le laquais de Paul Kagamé avait remporté l'élection Louis Michel de 2006, on argua que l'Est avait voté Joseph Kabila et l'Ouest Jean-Pierre Bemba. L'Est avait plus des votants que l'Ouest. Alors même que c'est l'Est de la République démocratique du Congo qui a connu les affres de la guerre, d'invation et occupation. Avec l'abbé Malu Malu, ex-président de la Commission Electorale Indépendante (CEI), le pourcentage de la population de l'Est était plus élevé qu'à l'Ouest, provinces qui n'ont pas connu la guerre. En 2011, le tripatouillage de la Constitution de Liège pour que Joseph kabila gagne l'élection présidentielle à un tour à pousser, les fraudes massives et la mascarade électorale poussent les Congolais à réfuter le XIVè Sommet de la Francophonie à Kinshasa, qui ne doit pas être un Sommet d'intérêts économiques et miniers, mais d'abord un Sommet des peuples. Les fraudes massives, violences et assassinats » durant les dernières élections de novembre 2011, pour proclamer Joseph Kabila gagnant alors qu'il a étét battu à plate couture par Etienne Tshisekedi n'encourage pas à avoir le Sommet de la Francophonie à Kinshasa.

Paris, 2 juin, la mobilisation est générale contre le prime aux assassinats, et hold-up électoral.

Pour les politicards à la mangeoire de Kinshasa, sourds aux réclamations et dénonciations du manque de démocratie en République démocratique du Congo, rien ne peut changer le cour de l'histoire. Le sommet de la Francophonie à Kinshasa, ils doivent l'organiser coûte que coûte ! C'est leur sommet à eux pas du peuple congolais. Les droits de l'homme, la liberté d'expression, ils s'assoient dessus !

Cyniques, ils sont prêts à escorter les conférenciers dans des chars pour les empêcher de rencontrer des Congolais et dialoguer avec eux !

Si les Congolais manifestaient les 12 au 14 octobre prochain contre le sommet de la Francophonie à Kinshasa ?

Les Tontons Macoutes et mercenaires de Joseph Kabila à la manière des soudards syriens de Bachar el-Assad sont habitués à tirer sur la foule ! Si le Sommet de la Francophonie doit se tenir à Kinshasa pour ramener à la CPI Bosco Ntangana, Laurent Nkundabatwaré et tous les seigneurs de guerre qui ont endeuillé la République démocratique du Congo, peut-être que ...