C’est facilement que l’état congolais offre des 4×4 à ses députés godillots mais c’est bien plus compliqué apparemment de se procurer des engins pour la salubrité des villes du Congo.