La nomination tant attendue intervient alors que plusieurs dignitaires, civils et militaires, de l'ancien régime ont été arrêtés dans la nuit du 16 avril au 17 avril. Parmi eux, les anciens Premiers-ministres Modibo Sidibé – dont c'est la troisième arrestation depuis le coup d'État et Soumaïla Cissé, ex-dirigeant de la Commission de l'Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA).