Jean-François Copé, patron de l'ex-parti présidentiel, a qualifié d'«imposture» la baisse du salaire des ministres dans un gouvernement comptant «14 membres de plus» que le premier gouvernement Fillon.