On a du mal à comprendre la "sérénité souriante" qu’affiche le Président "mal élu" congolais face au chef de l’Etat qui soutient les assaillants. Et ce, au moment où plusieurs localités de la République démocratique du Congo se trouvent sous le contrôle du Rwanda et que des milliers des congolais déplacés sont livrés aux intempéries, ils sont réfugiés dans leur propre pays.

Ne pas croire que "Joseph kabila" travaille contre le Congo est une lapalissade !