15/06/2012

Bandundu : Une station de radio fermée par une note manuscrite d’un agent des services de renseignements

Bandundu : Une station de radio fermée par une note manuscrite d’un agent des services de renseignements

La Radio Etoile de Bolobo, une station communautaire émettant à Bolobo, un territoire situé à 40 kms de Bandundu, chef-lieu de la province portant le même nom (Sud-ouest de la RDC), a été interdite de diffusion depuis vendredi 25 mai 2012 par M. Jean Lokanyi, administrateur adjoint de l’antenne locale de l’Agence Nationale des Renseignements (ANR).

Les radios associatives et communautaires sont les seules à promouvoir des informations alternatives et non-marchandes en République démocratique du Congo.

 

Dans une note manuscrite adressée au responsable de la radio et dont Journaliste en danger (JED) a pu obtenir une copie, M. Jean Lokanyi reproche à cette radio, créée en avril 2011, de fonctionner sans « documents valables », et sa « ligne éditoriale » reste inconnue. Justifiant sa mesure, M. Lokanyi a affirmé que l’ANR, par le décret-loi portant sa création et son organisation, a pour mission de « surveiller les personnes ou groupes de personnes nationales ou étrangères suspectées d’exercer les activités de nature à porter atteinte à la sureté de l’Etat ».

Cette allégation a été rejetée par Alpha Manzanza, directeur de Radio Etoile de Bolobo, qui a déclaré à JED que son média fonctionne avec tous les documents sauf le certificat de conformité. « Nous avons introduit auprès de l’ANR, depuis février 2011, notre demande du certificat de conformité. L’ANR tarde encore à nous répondre pour des raisons inconnues », a t-il déclaré avant d’ajouter que sa radio ne diffuse que les informations liées au développement du territoire, à la sensibilisation de la population locale contre les infections sexuellement transmissibles et contre les épidémies.

Contacté par JED, M. Jean Lokanyi a déclaré que la reprise des activités de Radio Etoile de Bolobo est conditionnée par l’octroi du certificat de conformité délivré par l’ANR. « Ce n’est pas notre problème si cette radio est en ordre avec les autres services. Nous n’exigeons de ce média que de se conformer à cette condition. Je n’ai jamais vu la lettre de demande du certificat de conformité nous adressée par le responsable de cette radio », a-t-il affirmé.

Dans une correspondance adressée au ministre national en charge de l’Intérieur, Sécurité et Décentralisation et à l’administrateur général de l’ANR, le directeur de Radio Etoile de Bolobo a sollicité leur implication pour mettre fin à cette « situation ténébreuse ».

JED dénonce avec véhémence le caractère totalement abusif et arbitraire de fermeture de cette radio communautaire, et demande aux autorités ainsi concernées de lever sans délai cette mesure et de rappeler leur agent à l’ordre.