Jean-Marc Ayrault, à Berlin a réussi le double défi : prouver que la France va en se redressant, et qu’elle est toujours solidaire de l’Allemagne.