Faire de la dignité et des droits des femmes une priorité à l’échelle internationale par la mise en commun des volontés et la formation d’un réseau solidaire, voilà l’objectif affiché lors de ce premier Forum mondial des femmes francophones. Les coups de menton ne suffisant pas, il faut donner aux femmes dont les droits les plus élémentaires sont bafoués une voix dans le concert des nations. Cette journée a été l’occasion de rappeler qu’il est nécessaire de lutter contre tous les relativismes tolérés au nom du respect de la diversité culturelle. Il faut continuer d’être vigilant, exigeant, intransigeant. Car comme l’a affirmé Yamina Benguigui, « nous devons rester des sentinelles ; quelle que soit la nation, devenons toutes des sentinelles ! »