L'Union des étudiants juifs de France (UEJF) apporte mercredi son soutien à Charlie Hebdo, estimant qu'il s'agit d'une "polémique déplacée" et que l'hebdomadaire ne provoque "personne". Pour son président, Jonathan Hayoun, "face à ceux qui veulent inverser les valeurs et faire du blasphème une agression, Charlie Hebdo rappelle qu'en France la liberté d'expression est une valeur inébranlable".