Chaque année l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) effectue une visite à Kinshasa pour contrôler le site. Faut-il pour autant, cesser d'être inquiet malgré les assurances intempestives de Kinshasa ? Fukushima fut un site très sécurisé mais on connait la suite !