Il a défendu ses priorités, notamment la lutte contre le trafic de cannabis qui représente "sans doute deux milliards d'euros de chiffre d'affaires" en France.