Ces accusations ont déjà conduit à la suspension des négociations avec les Etats-Unis pour l'achat d'avions multi-rôles, un contrat de quatre milliards d'euros où la France (avec le Rafale) et la Suède sont en lice également, selon une source du gouvernement à l'AFP.