Le Rapporteur spécial a également déclaré que “le droit à la liberté d’expression devrait être la norme et les limitations, des exceptions”.