Cependant, s'il est souhaitable que ces programmes reconnaissent la position spécifique des femmes, ils devraient en même temps pouvoir remettre en cause les structures dont nous héritons: «Entre prendre en considération les contraintes spécifiques et renforcer les rôles et stéréotypes hommes-femmes, la frontière est ténue. Les stratégies en matière de sécurité alimentaire devraient être jugées sur leur capacité à remettre en question la répartition des rôles entre les sexes et à permettre une réelle capacité des femmes d'influencer sur les décisions».