21/05/2013

Goma va-t-il tomber avant l'arrivée de Ban Ki Moon en République démocratique du Congo ?

Goma va-t-il tomber avant l'arrivée de Ban Ki Moon en République démocratique du Congo ?

 

 

Les habitants de la bourgade de Mutaho au Nord de Goma ont fui depuis 4 heures du matin, les attaques du M23 contre les positions des FARDC. Femmes, hommes et enfants se sont retrouvés à Muja vers Munigi avant de finir leur course à la paroisse Catholique Saint François-Xavier de Ndosho. Plus de 500 personnes ont pris place dans les hangars des écoles et sur les terrains de jeu sans à manger ni couvertures.

Ban ki Moon, seccrétaire Général de l'ONU.

Les témoignages recueillis par Radio Kivu1 renseignent que ces déplacés de guerre ont quitté leurs maisons en écoutant les détonations des armes lourdes et automatiques au Nord de Goma.

La ville elle-même était comme dans un état de stress et des « on-dit ». Bien que le travail a été moins perturbé, certaines banques et coopératives ont gardé la prudence de ne pas ouvrir tous les guichets.

Plus tard dans la journée, la porte-parole du gouvernement provincial, Marie Shematsi a rassuré la population en parlant la première à la presse.

Le porte-parole des FARDC, le colonel Olivier Hamuli qui était au front a également rassuré la population que la situation est sous contrôle des Fardc.

En fin de journée c’est le vice-gouverneur en personne, Feller Lutaichirwa qui s’est prononcé en invitant les parents à envoyer les élèves à l’école mardi car la ville de Goma ne court aucun risque.

Goma a ainsi passé un lundi stressant avec le mouvement des militaires dans la ville allant au front et des nouvelles alarmantes venant des portables. Selon des indiscrétions, ces messages sont de la tactique du M23 de paniquer la ville avant l’arrivée à Goma du secrétaire général des Nations Unies de Ban Ki-Moon.

Durant cette journée agitée à Goma, le témoignage d’un certain colonel Ngoy Ilunga, un S2 régiment service donc chargé de renseignement au M23 était diffusé. Cet ancien de la garde républicaine(GR) qui avait été capturé en Novembre 2012 lors de la chute de Goma, a fait défection du mouvement rebelle et évacué sur Goma par la Monusco et 17 autres militaires avec armes et une radio Motorola. Ce militaire confirme qu’il y a toujours une complicité continue entre les rebelles et quelques personnes dans la ville, servant de relai et de cinquième colonne.

Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, effectue les 22 et 23 mai une visite de travail en République démocratique du Congo (RDC), a-t-on appris mercredi de source onusienne à Kinshasa.

Au cours de cette visite, Ban Ki-moon rencontrera les responsables de la Monusco (Mission des Nations pour la stabilisation de la République démocratique du Congo), des Agences de l’ONU et des autorités congolaises, notamment Joseph Kabila, précise la même source.

M. Ban Ki Moon aura également des entretiens avec le Premier ministre congolais, les présidents des deux Chambres du Parlement et les représentants de la société civile.

Avant d’achever sa visite en RDC, le secrétaire général de l’ONU se rendra à Goma, au Nord-Kivu.

Lors de ce séjour, M. Ban sera accompagné du président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, et d’une délégation comprenant plusieurs responsables de l’Organisation onusienne, selon la même source.

Lors de ce séjour, M. Ban sera accompagné du président de la Banque mondiale, Jim Yong Kim, et d’une délégation comprenant plusieurs responsables de l’Organisation onusienne, selon la même source.