De son côté, Henri Guaino a invoqué à plusieurs reprises la liberté d'expression. "Je maintiens ces propos. Je n'en ai pas le droit ? Je n'ai pas injurié le juge (...) Je n'ai pas employé de mots excessifs, j'ai eu un jugement très dur. Je maintiens ce jugement très dur", avait notamment déclaré l'ancien conseiller spécial de Nicolas Sarkozy sur BFM TV.