Seule voie discordante au PS, le sénateur-maire de Dijon n'a pas écarté une part de responsabilité du ministre de l'Intérieur dans les incidents. Celui qui n'a jamais fait mystère de son intérêt pour le ministère de la place Beauvau sait aussi qu'un remaniement est proche. C'est de bonne guerre.