"La bataille pour une majorité alternative aux droites qui gouvernent en Europe a commencé", écrit-il samedi sur son site.