En comptant Jacques Bompard (Ligue du Sud), élu à Orange, l'extrême droite devrait néanmoins avoir trois élus.