Selon les spécialistes politiques du pays, le retour du président déchu reste improbable.