Si les prélèvements effectués confirment la thèse de l'empoisonnement, les dirigeants palestiniens saisiront la Cour pénale internationale (CPI), avait annoncé le président de la commission d'enquête palestinienne Taoufiq Tiraoui.